06 Fév 2019 par Jean-Michel Déhais

Cent quatre patrons parisiens ont reçu une médaille de la Ville de Paris en reconnaissance de leur rôle actif dans le maintien de la tradition du bistrot à Paris. Une manifestation qui met en lumière ceux qui animent la capitale et qui s’inscrit dans le droit fil de l’objectif de classement à l’Unesco des bistrots et terrasses.

Cent quatre exploitants de bistrot parisien étaient réunis le 30 janvier dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris pour y recevoir une médaille de la Ville des mains de la maire, Anne Hidalgo, et de son adjointe au commerce, Olivia Polski. Cette opération a été organisée par le biais de l’Association pour l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco de la tradition et de l’art de vivre des bistrots et terrasses de Paris. Cette association, présidée par Alain Fontaine, patron du Mesturet, a mandaté, à la demande de la mairie, un jury pour sélectionner ces établissements sur divers critères allant du maintien d’une cuisine de tradition vivante à l’engagement pour la culture populaire, en passant par un rôle d’ambassadeurs des terroirs. Dans la salle des fêtes comble, Anne Hidalgo a chaudement remercié Alain Fontaine et le Synhorcat pour leurs rôles très actifs dans cette opération. Elle a, au passage, salué l’ouverture au dialogue dont fait preuve le syndicat dans ses rapports avec la municipalité.

À travers cette opération de reconnaissance des bistrots  parisiens, la maire a rappelé la particularité de ces établissements : « Quand on dit bistrot de Paris, on voit Paris, de la convivialité, des échanges amicaux. C’est l’art de vivre. » Elle a encouragé les patrons d’établissement qui doivent faire face parfois à des baisses de fréquentation ou à des prix de fonds élevés : « Vous n’avez jamais lâché l’affaire. Vous êtes des chefs d’entreprise qui ont le goût de la qualité et de l’exigence. » Elle s’est félicité que le centre-ville de Paris reste actif, contrairement à ceux d’autres villes françaises : « Nous avons su conjuguer nos efforts pour maintenir la force des bistrots de Paris… Cette opération montre qu’on se sert les coudes… C’est une ville qui n’est pas comme les autres et qui vous doit beaucoup. C’est pourquoi j’ai voulu vous inviter dans votre maison. »

La première magistrate a également assuré Alain Fontaine de son soutien dans sa recherche du classe- ment à l’Unesco : « Nous sommes avec vous. Votre démarche vaut art de vivre et patrimoine. Cette énergie, on veut en prendre soin. » Alain Fontaine a, quant à lui, rappelé le rôle des bistrots dans l’histoire de Paris qui « ont accueilli le public dans les pires moments, comme dans les jours de victoire ». Il a fait part de sa fierté de voir ces récompenses remises l’année du 75e anniversaire de la libération de Paris. Il a mis en avant leur rôle de « levier d’intégration » et « ce brassage qui fait notre force ». « Les plus belles histoires d’amour et d’amitié se sont nouées dans des bistrots », a-t-il expliqué avant de rendre un hommage à la ville : « Sur les six milliards d’humains, trois milliards rêvent de venir à Paris un jour. »